Les projections

Les projections sont les fonctions qui permettent de transformer des coordonnées géographiques (angulaires, en 3D) en positions sur un plan en deux dimensions, comme sur les écrans ou les cartes papier. Il n'est en effet pas possible de présenter correctement la Terre sphérique sur une image plane, il faut donc utiliser des transformations géométriques.

Très souvent, les données spatiales sont fournies avec des coordonnées exprimées dans un système de projection ou un autre, sinon dans un système de référence spatiale de base.

Voici, rapidement, les principales familles de projections.

Projections coniques et cylindriques

Les projections les plus courantes pour les cartes à grande échelle sont souvent de la famille des coniques, par exemple Lambert-93 en France. Aux États-Unis, ce sont des cylindriques qui ont été choisies (UTM).

Projections azimuthales

Pour certains usages, notamment les images satellite, des projections azimuthales sont utilisées.

Quand l'objectif est de produire une carte de communication, qui soit juste dans sa présentation des tailles et des formes de la géographie, il faut faire attention à utiliser une projection adaptée. Trop souvent, on voit encore des erreurs dans ce domaine, notamment des données spatiales qui ne sont pas reprojetées (Mecator, par exemple) et produisent des cartes déformées (par exemple des mappemondes où le Groënland est aussi massif que l'Afrique... lors qu'il est de surface équivalente à l'Algérie).

Récemment, des collègues ont mis au point une projection très équilibrée pour représenter les mappemondes ou les cartes à petite échelle, la projection "Equal Earth".

Mappemonde ne projection equal earth Source : Tom Patterson

Globe interactif Google Maps

Enfin, avec l'évolution des techniques, la possibilité de se passer de projection pour utiliser directement un globe interactif sur son écran, dans un navigateur, est récemment devenue possible (2018), par exemple avec la célèbre application web Google Maps.