En conclusion

Cette introduction aux systèmes d'information géographique avec QGIS avait pour but de présenter les données spatiales, leur traitement et leur représentation, de manière simple, à destination des débutant.e.s.

Le domaine des SIG et le logiciel QGIS sont bien plus larges et proposent des fonctionnalités avancées, professionnelles.

Domaines qui n'ont pas été couverts par la formation

De nombreux domaines, trop complexes pour convenir à une introduction, n'ont pas été présentés ici.

Les plus importants sont :

  • La connexion à des serveurs de bases de données ou de webservices.
  • Les traitements avancés, comme les opérations vectorielles complexes, les analyses raster ou 3D...
  • La représentation en 3D
  • Les requêtes complexes en SQL
  • L'automatisation des procédures avec le modeleur graphique
  • La programmation pour automatiser des traitements ou développer des extensions en langage Python

Des pistes pour aller plus loin

La documentation officielle de QGIS couvre une grande partie de ces domaines, c'est la première référence à consulter.

Les greffons ou extensions (plug-ins) sont très nombreux et permettent d'étendre les fonctionnalités du logiciel dans de nombreux domaines.

On peut les installer facilement en utilisant le menu "Extensions", qui se connecte aux dépôts officiels en ligne. Ces dépôts sont vérifiés et validés par la communauté. Vous pourrez trouver la liste des extensions et leur description sur le site de QGIS.

D'autres sources d'extensions existent, directement sur le site de leurs auteurs, par exemple ceux d'Alex Bruy (dont les Whitebox Tools, pour traiter les données Lidar et réalisaer des analyses géostatistiques).

Ensuite, vous pourrez trouver certains tutoriels complémentaires sur des sites spécialisés, par exemple :

Quelques idées pour découvrir un peu plus complètement QGIS :

  • Explorer la fenêtre de la boîte à outils des traitements.
  • Découvrir plus complètement les menus du logiciel, notamment "Vecteur" et "Raster", avec des couches de données d'exemple ouvertes.
  • Détailler les fonctions disponibles dans le calculateur de champs et l'outil de sélection d'entités selon une expression.
  • Passer en revue les différentes extensions.